POESIE EROTIQUE
et autres amusements
Jacques Cauda - Ma Ladie
Accueil
Retour à la liste "Hommes"



Ma Ladie



Dans l’accueil de son cul
je ne me fie qu’à ma main
qui porte le thermomètre
cette figure de mercure
jusqu’à son ouverture

finement couchée sur le drap
elle jouit
de sa température
bien prise un peu partout 
comme au sortir de l’anneau

elle feint la maladie
elle crie : « Foutre là ! Mets-y ton remède ! J’ai mal ! »
potions liqueurs et sirops
ferments de ses jouissances
qui montent jusqu’à ses yeux
qui ressortent vainqueurs

elle a gardé ses poils
collés à l’aspirine
elle sue elle fièvre
aussi bien mouillée qu’elle en veut toujours

je prends sa route
armé d’un clystère si démon
que je rentre tout
par la trompette arrière
là où est l’éclat


elle finit
avec moi
vaincue
et plusieurs fois
de fortes évacuations


« J’ai vraiment (aimé) la maladie ! »
sont ses  derniers mots





© Jacques Cauda
Contact
Mes poèmes coquins
Auteurs contemporains
Auteurs anciens
Amateurs éclairés
Anonymes
Chansons érotiques
Citations & Bibliographie
Tantra
Liens

Copyright © Cyr