POESIE EROTIQUE
et autres amusements
Jacques Cauda - Ma voisine
Accueil
Retour à la liste "Hommes"



ma voisine
matin
nue
dans l’immeuble d’en
face un long mouvement
pour enlever le haut
les bas qu’elle ne mettra pas
non elle les repose
aujourd’hui
hésite prend ses seins
dans la glace la peau
ma nourriture
que je guette
tous les matins derrière ma fenêtre
le vent se lève
lèche les arbres
sur le trottoir
lèche son cul
toute une nue
elle marche dans la chambre
toujours nue essaie d’autres bas
noirs
accroupie sexe devant nue je la
touche des yeux
la main bandée
les cuisses passent repassent
tout est chaud maintenant
secousse en moi entre ma main
elle écarte mieux
ses peaux luisent sous la lampe
allumée pour nous voir elle et moi
elle nue intime en son milieu
la ville remue des voitures
jambes écartées elle brille
le bassin tendu ventre rond cul saillant
comment peut-elle comme au fond
du temps se montrer dans sa blancheur
première je
suis au bord de moi
le jour se lève
un verre à dent à la main
je vois sa rondelle
rose
penchée
à travers mes doigts qui vers
elle nue nue nue
elle

referme ses rideaux en souriant




texte & illustration
© Jacques Cauda

Contact
Mes poèmes coquins
Auteurs contemporains
Auteurs anciens
Amateurs éclairés
Anonymes
Chansons érotiques
Citations & Bibliographie
Tantra
Liens

Copyright © Cyr