POESIE EROTIQUE
et autres amusements
Jacques Cauda - Lever de corps
Accueil
Retour à la liste "Hommes"





Lever de corps




Le jour vient de paraître : Nue ! Éblouissement
Comme un flot de foutre d’enivrante lumière
Le sexe se levant et dès l’heure première
Inondant de désir l’immense firmament

Les étoiles soudain ont fui discrètement
Et la fornication s’éveille à l’aube printanière
Puis vers Elle nue une lente prière
S’élève en un soupir et doux gazouillement

Et la chatte s’ouvre enfin sur cette belle pine
Et du haut d’icelle les grandes voix câlines
Des reins font entendre leur chant d’amour

Une immense baise unit les créatures
Leurs culs qui ruissellent pour saluer le jour
Et l’auguste réveil de toute la nature





texte & illustration
© Jacques Cauda

Contact
Mes poèmes coquins
Auteurs contemporains
Auteurs anciens
Amateurs éclairés
Anonymes
Chansons érotiques
Citations & Bibliographie
Tantra
Liens

Copyright © Cyr