POESIE EROTIQUE
et autres amusements
Jacques Cauda - Le printemps
Accueil
Retour à la liste "Hommes"




Le printemps



L’aurore a souri tes cuisses grasses
Se dorent au printemps l’amour
S’éveille en un doux murmure
L’abeille endormie sur ton cul
Revient à la vie pendant que
Mon oiseau ramone ton four

Le vallon de tes seins mous aux
Doux tapis quasi plats pendant
L’hiver s’éveille lui aussi
Et frissonne dès que je t’enconne
Comme un dieu dans les taillis
Où l’on entend plein de gazouillis

Et ce coït discret que tout le monde
Comprend paraît si grand qu’il fait
Naître chez les autres mille imitations
C’est alors un grand chant d’amour
Que tous chantent en chœur en cul
Ensemble et en con

Ah la nature est si belle au printemps
Les papillons fredonnent la brise
Légère caresse nos poils pubiens
Qui respirent à l’amour libre et on peut
Enfin murmurer un air bête qui dit
Que tu es bonne ma grosse et sale






texte & illustration
© Jacques Cauda

Contact
Mes poèmes coquins
Auteurs contemporains
Auteurs anciens
Amateurs éclairés
Anonymes
Chansons érotiques
Citations & Bibliographie
Tantra
Liens

Copyright © Cyr