POESIE EROTIQUE
et autres amusements
  Louis Marsolleau (1864-1935)

Accueil
Retour à la liste "19è siècle"
Retour à la liste "20è siècle"

Poète, écrivain, journaliste, un moment anarchisant.

Marsolleau
a fait ses débuts de poète dans l'éphémère Club de l'Hydropathes,  cercle fondé en 1880 par le poète Émile Goudeau, qui avait pour objectif de faire  connaître les divers textes littéraires d'écrivains souvent inconnus, et débutants.  Il publie en 1886 un recueil de poèmes : Les baisers perdus.

Il a ensuite été
écrivain au Cabaret Le Chat noir, et connu un certain succès au théâtre. D’opinions certainement plus républicaines que révolutionnaires, Marsolleau a cependant écrit un drame qui étonne par sa force et sa signification politique : Mais quelqu’un troubla la fête (1900). La pièce est en fait ledéveloppement d’un topos anarchiste : les exclus revendiquant leur place au "banquet social". La  représentation de cette pièce est l’occasion d’une conférence de Jean Jaurès.

Il a eu l'audace également de produire des poèmes érotiques dans le recueil Rubans et noeuds (1920) dont sont extraits les textes suivants :


Contact
Mes poèmes coquins
Auteurs contemporains
Auteurs anciens
Amateurs éclairés
Anonymes
Chansons érotiques
Citations & Bibliographie
Tantra
Liens

Copyright © Cyr