POESIE EROTIQUE
et autres amusements
Pierre De Ronsard (1524-1585)
Accueil
Retour à la liste "16è siècle"
Ronsard s'est essayé à presque tous les genres : une oeuvre foisonnante (plus 20  recueils) dans un style novateur du point de vue poétique et musical, tout en  utilisant à loisir la mythologie antique. Admiratif des oeuvres de Clément Marot, il  s'était donné comme défi de devenir l'égal de ce dernier.

Il fût élevé dans le culte des arts et des lettres et son père fit jouer ses relations  pour le faire entrer - à l'âge de 12 ans - comme Page à la Cour. Il découvre  Virgile et Horace et commence par les imiter en écrivant des vers en latin puis  décide de tenter d'écrire en français.  Il pillera d'ailleurs certains auteurs de l'époque comme Jean Second en les traduisant sans les nommer...

En 1545, il rencontre à la Cour une jeune fille de treize ans : Cassandre Salviati.  Aussitôt rencontrée, aussitôt disparue, la jeune Cassandre va devenir l'être  inaccessible dont il célébrera l'amour platonique dans des sonnets, intitulés  Amours (1552) ou Amours de Cassandre.

En 1547 il entame pour plus de cinq ans l'enseignement de Jean Dinemandi dit  Dorat,  poète et humaniste. C'est là qu'il trouvera tous ceux qui formeront avec lui  la Pléiade : Joachim du Bellay, Etienne Jodelle, Jacques Peletier du Mans,  Pontus de Tyard, Jean Antoine de Baïf et Rémy Belleau.  De ces amitiés sortira notament le Livret de Folastries (Paris, chez la veuve Maurice de la porte, 1553) suite à un banquet bien arrosé après la représentation de la Cléopatre captive de Jodelle.

En 1550 , Ronsard publie les Odes qui le hissent au premier rang des poètes de  l'époque. Le roi Charles IX devint son protecteur et le nomme poète officiel de la  Cour. Ronsard est alors surnommé le "prince des poètes" et joui d'une grande  renommée. En 1555, il s'éprend de Marie Dupin, une jeune paysanne angevine.  Pour elle, il composera "des poèmes simples et clairs", la Nouvelle  Continuation des Amours (1556) ou Amours de Marie.

A la mort de Charles IX (1574) Ronsard perd son titre de poète officiel au profit de Philippe Desportes. Il se retire en Touraine il rencontre la jeune Hélène de Surgères, "cette beauté aussi remarquable par son esprit que par sa vertu" écrira-t-il, fille d'honneur de Catherine de Médicis. Ronsard écrira 130 sonnets lui déclarant son amour : Sonnets pour Hélène, et à travers elle, les dédie à une image mythique de la femme. Car l'amour, même quand il renvoie à une expérience personnelle, est d'abord chez Ronsard un thème littéraire. Cette envolée lyrique, teintée  d'épicurisme, sont les derniers feux du poète.

Bonus web :
 Baisers cochons à la manière de Ronsard
par Marco Polo


Gaïté
Aubade
Si j'aime...
Boire ce soir...
Petit nombril...
À mon retour...
Heureuse fut...
La Bouquinade
A ce malheur...
Hymne à la Nuit
Sur les cheveux...
Je voudrais bien...
Marie, vous avez...
Ha ! que je porte...
Ode à sa maîtresse
Marie, levez-vous...
Lance au bout d'or...
Que je serais marri...
L'Éros contre lequel...
A Cassandre fuyarde
A la fontaine bellerie
Ô merveillette fente...
Foutez Bouches, Culs...
Adieu, Cons rondelets...
Il me déplait beaucoup...
L'autre jour que j'étais...
Comme une belle fleur...
Amour, je ne me plains...
Marie, à tous les coups...
Pourtant si ta maîtresse...
Plusieurs de leurs corps...
D'une courtisane à Venus
Ces flots jumeaux de lait...
D'autant que l'arrogance...
Quand je veux en amours...
Maîtresse, embrasse-moi...
Je vous envoie un bouquet...
Elégie à Janet, peintre du roi
Maîtresse, à tous les coups...
... ton corps ne soit que roses
Tu te moques, jeune ribaude...
De la jeune amie d'un sien ami...
Quand en songeant ma follâtre...
Mignonne, allons voir si la rose...
Je veux mourir pour tes beautés...
Pourtant, si j'ai le chef plus blanc...
Sur la nephélococugie de Pierre Le Loyer




" Or' que Jupin époint de sa semence
Hume à longs traits les feux accoutumés,
Et que du chaud de ses reins allumés
L'humide sein de Junon ensemence, "

(In Amours - 1552)



> une scène plus osée entre Jupiter et Junon par Carracci


Contact
Mes poèmes coquins
Auteurs contemporains
Auteurs anciens
Amateurs éclairés
Anonymes
Chansons érotiques
Citations & Bibliographie
Tantra
Liens

Copyright © Cyr