POESIE EROTIQUE
et autres amusements
Thierry Bonneyrat - Géante amazone
Accueil
Retour à la liste "Hommes"


Géante amazone




Qu’en toi je vis une guerrière fille de Lysippé, mère de toute une tribu.
Rien de plus vrai.
 

Tes cheveux bruns fouettés sur mon visage témoignent des faiblesses, de mes mièvres défenses.
Que mes lèvres douceâtres s’abreuvent aveuglément à ton unique sein.
 

Je brûlerai ma vie afin que dans ta jungle, pleine de tes pillages, tu me consumes et me dévores, moi corps de ton ennemi.
 

Tel un Gargaréen, j’aurai ce privilège.
 
 
Je t’ai vu dans une course rapide, l’épée au poing, à l’affût d’un animal.
Je m’essoufflais, dissimulé derrière un tertre
Les muscles de tes jambes aguerries à l’effort.
Je les ai vues croisées près d’un grand du feu où se dressait ton bouclier en demi-lune.
Et tu toisais les alentours, la mâchoire croquant la carne chaude.
Rien ne t’effrayait.
Pas même les spectres de la nuit.
 

Où sont tes hommes subalternes ?
Où sont leurs membres craquelés ?
 

Lorsque je me suis approché
De toi à demi-évanoui
Tu mesurais deux mètres en tout
Et tu emportais ton carquois.
Avant cet ultime tableau
Que ton pied veiné ne s’éloigne
Tu as porté un main ferme
A ta chevelure massive.
Rien de tout cela ne saurait s’achever.
Emporte-moi sur ton épaule
Je m’abandonne les yeux clos
A ton instinct de chasseresse.





Contact
Mes poèmes coquins
Auteurs contemporains
Auteurs anciens
Amateurs éclairés
Anonymes
Chansons érotiques
Citations & Bibliographie
Tantra
Liens

Copyright © Cyr